histoires

Vétérans des Malouines

Qui sont les hommes qui sont partis aux Malouines? C’est le point de départ de ce travail: mettre un visage et un nom sur ceux qui ont souffert de cette guerre en Argentine. Pouvoir évaluer à travers leurs témoignages, leurs expressions marquées par l’horreur, ce que signifie survivre à la guerre des Malouines, guerre qui a fait 649 morts Argentins. Essayer de comprendre dans leurs regards, de quelle manière ces événements représentent une charnière dans leurs vies et comment tout ce qui est venu après, s’est vécu sous le prisme de cette obscure expérience.
Depuis les soldats conscrits en passant par les civils réquisitionnés jusqu’aux officiers, on cherche, ici, dans les histoires des différents protagonistes leurs visions spécifiques. Chaque regard est lié au grade du vétéran mais aussi à ses origines et sa classe sociale. 30 ans après, la vigueur de cet épisode dans la mémoire de ces hommes nous permet de réfléchir à l’histoire de ce pays.

BARM0397378.jpg

Jorge Goeing, 72 ans, retraité de l’armée de l’air. «À l’époque j’avais déjà fait des séjours aux Malouines. Je travaillais pour la section de renseignement de l’armée de l’air. Quand j’y allais j’étais hébergé par une femme Uruguayenne.... (+)

BARM0397378.jpg
BARM0397385.jpg

Miguel Anderfuhrn, 51 ans, soldat conscrit. «Au début tout allait bien. Mais au bout de 40 jours, nous n’avons pas mangé pendant 5 jours. Et puis j’ai vu notre supérieur partir seul en courant alors que nous n’avions reçu aucun ordre de replis.... (+)

BARM0397385.jpg
BARM0400782.jpg

local des vétérans de la guerre des Malouines dans la ville de La Plata.

BARM0400782.jpg
BARM0397383.jpg

Mario Oshiro, 51 ans, chauffeur de taxi à la retraite. «Nous étions deux soldats et un officier. L’autre soldat et moi sommes descendus du véhicule pour voir s’il y avait quelqu’un dans un bunker de garde.... (+)

BARM0397383.jpg
BARM0397384.jpg

Jorge Tedesco, 50 ans, conseiller d’un parti politique sur la question des anciens combattants. «Je suis passé par tous les états mentaux possibles. D’abord, je l’ai mal pris. Ensuite, le patriotisme a pris le dessus. Mais, pendant les combats...... (+)

BARM0397384.jpg
BARM0404838.jpg

Affiches du syndicat CGT proclamant l’appartenance des îles Malouines a l’Argentine, collées sur un panneau publicitaire dans le quartier de San Telmo.

BARM0404838.jpg
BARM0397386.jpg

Marcelo Olindi, 50 ans, assistant en école primaire. «Je suis resté 75 jours aux Malouines. J’ai travaillé aux dépôts de nourriture et, pourtant, j’ai perdu 35 kilos.... (+)

BARM0397386.jpg
BARM0397389.jpg

Jorge Rey, 50 ans, fonctionnaire de justice, soldat conscrit. «Nous n’étions pas préparés. Ils m’ont mit devant un mortier que je n’avais jamais utilisé auparavant. Je l’actionnais de façon mécanique, sans vraiment avoir conscience des conséquences.... (+)

BARM0397389.jpg
BARM0400785.jpg

Monument aux morts de la guerres des Malouines devant le ministere de la defense.

BARM0400785.jpg
BARM0399094.jpg

Alejandro Diego, 50 ans, ancien cadre de Techint (multinationale basée en Argentine). «J’ai grandi dans les beaux quartiers. Grâce aux relations de mes parents, pendant mon service, j’étais dans un bureau du Ministère de la Défense.... (+)

BARM0399094.jpg
BARM0397382.jpg

Norberto Jorge Flores 49 ans, retraité ancien fonctionnaire du pouvoir judiciaire. «Pour moi la guerre, ça a été survivre. Jétais déjà maigre comme aujourd’hui. Je voyais mes camarades maigrir. Je ne pouvais pas me le permettre.... (+)

BARM0397382.jpg
BARM0397387.jpg

Juan Carlos Ianuzzo, 70 ans, retraité de la marine. «J’étais capitaine de corvette. Le bateau où j’étais a été bombardé. Heureusement, la bombe n’a pas explosée. Mais nous avons navigué longtemps avec l’engin à bord.... (+)

BARM0397387.jpg
BARM0404837.jpg

«la souveraineté, c’est récupérer ce qui est à nous». Affiche proclamant l’appartenance des Malouines à l’Argentine des Jeunesses Peronistes Sans-chemises dans une rue du quartier de San Telmo.

BARM0404837.jpg
BARM0399095.jpg

Edgardo A. Dell’Elicine, 74 ans, retraité de la Marine marchande. «J’étais le commandement du Rio Carcaraña. Le 16 mai, il faisait beau.... (+)

BARM0399095.jpg
BARM0400786.jpg

Dans le hall du centre des capitaines de la marine marchande, photos et peintures représentant les navires civils utilisés par l’armée lors de la guerre des Malouines.

BARM0400786.jpg